Projets

2018

Étude de prévalence de l'antigène de groupe sanguin D Chercheur : Dr. Josée Laganière

Depuis plusieurs années, les banques de sang partout dans le monde se sont tournées vers des analyses génétiques pour prédire la présence ou non d'antigènes de groupes sanguins sur les globules rouges pour éviter les incompatibilités lors de transfusion, et le risque de réactions post-transfusionnelles parfois fatales. Une variation génétique, dite D, a été identifié dans le cadre de ces activités et semble prédominant dans la population québécoise. Nous ne connaissons pas encore l'impact de ce variant sur les soins à donner aux patients, notamment pour les femmes enceintes quant à la possibilité de recevoir des immunoglobulines pendant leur grossesse. Le présent projet vise à identifier la prévalence de ce variant dans la population québécoise.

Rôle des prohibitines dans la pathogenèse de l'arthrose Chercheur : Dr. Alain Moreau

L'ostéoarthrite, ou l’arthrose, est la maladie articulaire la plus fréquente, impliquant de nombreux processus moléculaires et dont la progression est complexe. L'arthrose représente la principale cause d'incapacité chronique chez les adultes vieillissants et constitue un problème économique croissant pour notre société. La recherche d’un mécanisme génétique dans le cartilage et les os de personnes atteintes d’arthrose a permis au Dr. Moreau et son équipe de découvrir un nouveau rôle pour les prohibitines nucléaires. Ils émettent ainsi l'hypothèse que l'augmentation de l'activité de ces prohibitines favorise l’initialisation et la progression de l'arthrose par la régulation d’effecteurs clés impliqués dans le cartilage. Le but de cette étude est de mieux comprendre l'arthrose, de développer des biomarqueurs prédictifs spécifiques à l'arthrose et d'identifier de nouvelles cibles thérapeutiques.

2017

Inflammation et risque de dépression chez les personnes atteintes de diabète de type 2 Chercheur : Dr. Norbert Schmitz

Le taux de dépression est près de deux fois plus élevé chez les personnes atteintes de diabète de type 2 que chez les personnes non diabétiques. Les mécanismes derrière l'association entre la dépression et le diabète sont mal compris. De nouvelles données suggèrent que l'inflammation peut jouer un rôle important dans la progression et la réapparition de la dépression chez les personnes atteintes de diabète de type 2. L'étude du Dr Schmitz a pour objectif d’examiner l'association entre l'inflammation et la dépression chez les personnes atteintes de diabète de type 2. Des résultats indiquant que l'inflammation est un facteur de risque de dépression chez les personnes atteintes de diabète de type 2 suggèrent que les stratégies de traitement de la dépression ciblant l'inflammation devraient être établies et testées. Les résultats de ce projet fourniront d’importantes informations tant aux cliniciens qu’à la population.

Découverte de variations du génome associées au syndrome de fatigue chronique Chercheur : Dr. Alain Moreau

Ce projet de recherche vise à clarifier les mécanismes génétiques associés à l'encéphalomyélite myalgique, plus communément appelée le syndrome de fatigue chronique.  Le syndrome de fatigue chronique est une maladie physique complexe caractérisée par une fatigue débilitante, de l’inconfort après l’effort physique, de la douleur, des troubles mentaux, des troubles du sommeil et une foule d'autres symptômes affectant les systèmes immunitaires, neurologiques et nerveux autonome.

Le Dr Moreau et son équipe souhaitent identifier les gènes et les mutations génétiques spécifiquement associés au syndrome de fatigue chronique, afin de mieux comprendre la composante génétique de la maladie, sa transmission héréditaire et les interactions possibles avec l'environnement.

L'impact des variants génomiques structuraux sur la cognition au sein de la population générale Chercheur : Dr. Sebastien Jacquemont

La variabilité du nombre de copie d’un gène (CNV) sont définies comme une délétion ou une duplication d'un fragment génétique. Les CNV sont apparus comme des initiateurs importants des troubles neuropsychiatriques. Rare sont les CNV fatals pour le neurodéveloppement, mais des études récentes démontrent que leur prévalence (1 à 3% compte tenu de leur taille) et leur impact sur la cognition sont élevés dans la population générale. Notamment, les plus grandes CNV augmentent le risque de déficience intellectuelle et diminuent le niveau d'éducation. Les CNV précédemment associés à l'autisme et à la schizophrénie ont été davantage étudiés et on estime qu'ils réduisent la cognition générale. Le but de cette étude est d'étudier les effets de CNV néfastes et rares sur les caractéristiques cognitives et comportementales ainsi que l'impact et leur fardeau sur le système de santé dans la population générale.

Activité physique au travail et risque de cancer du poumon Chercheur : Dr. Vikki Ho

Il a été démontré que l'activité physique réduit le risque de certains cancers. Il existe différents types d'activité physique, y compris l'activité au travail et celles récréatives.  Bien qu’il ait été montré que la participation à des activités récréatives réduit le risque de cancer du poumon, le rôle de l'activité physique au travail dans le développement du cancer du poumon n'est pas clairement établi. En fait, certaines études ont montré que les personnes ayant un travail exigeant physiquement ont également un risque plus élevé de développer le cancer du poumon. Comme les gens passent de nombreuses heures au travail et que certains emplois sont très exigeants physiquement, de nouvelles études sont nécessaires pour bien comprendre le rôle de l'activité physique au travail sur le développement de ce cancer. Cette recherche examine l’association entre le risque de cancer du poumon et le niveau d'activité physique au travail. Les informations recueillies lors de cette étude, dont le niveau d’activité physique lors d’un emploi de longue durée, seront comparées entre les personnes saines et diagnostiquées avec un cancer du poumon. Cette étude permet de préciser le rôle de l’activité physique au travail dans le développement du cancer du poumon.

Impact de variations génétiques sur la réponse à la thérapie à la vitamine D Chercheur : Dr. Brent Richards

Les suppléments de vitamine D sont transformés en 25-hydroxyvitamine D (25OHD) dans notre sang. Cette étude vise à comparer la réponse aux suppléments de vitamine D des individus porteurs d'une mutation génétique spécifique liée à la vitamine D (porteurs) par rapport aux individus sans mutation (non-porteurs). Cette mutation génétique affecte une enzyme clé dans le métabolisme de la vitamine D, appelée CYP2R1, pouvant mener à réduction de la conversion de la vitamine D en 25OHD. L'étude présente une pertinence clinique directe, puisque les individus possédant la mutation génétique dans CYP2R1 sont susceptibles de maintenir de faibles niveaux de 25OHD. Les niveaux de 25OHD seront mesurés chez les porteurs et non porteurs avant et après une prise de supplément de vitamine D. La principale raison de l'utilisation des participants CARTaGENE pour cette étude est la disponibilité de données génotypées pour un grand échantillon d'individus, permettant ainsi un nombre suffisant de cas et de contrôles pour tester notre hypothèse d'étude.

Étude des variantes génétiques associées à un risque accru du cancer du sein Chercheur : Dr. Jacques Simard

Le programme de recherche nommé PERSPECTIVE (Personalised Risk Stratification for Prevention and Early Detection of Breast Cancer) est un vaste programme de recherche sur le cancer du sein. Le Dr. Simard utilise les échantillons biologiques et les données de CARTaGENE pour identifier les effets de variantes génétiques communes (SNP) sur le risque de développer le cancer du sein. Il espère ainsi préciser les risques génétiques et non-génétiques associés à cette maladie.

Association entre certains marqueurs du tissus osseux et la fréquence des fractures et d’évènements cardiovasculaires dans un contexte d’insuffisance rénale chronique Chercheur : Dr. Fabrice Mac-Way

L’insuffisance rénale chronique est un problème de santé majeur. Les fractures et la calcification vasculaire sont des complications de l’insuffisance rénale chronique. Cette maladie englobe les modifications du métabolisme minéral et les conséquences cliniques qui en découlent tel que les fractures et les évènements cardiovasculaires. Il a été démontré récemment que les cellules du tissu osseux sécrétaient des régulateurs importants de l’ostéogénèse. Ceux-ci constituent des médiateurs de la formation osseuse et sont associées aux anomalies vasculaires et osseuses de l’insuffisance rénale chronique dans des modèles animaux. Cependant, leur association avec des évènements cliniques en insuffisance rénale chronique est moins connue. L’objectif principal du Dr. Mac-Way est donc de déterminer si ces marqueurs sont prédictifs de la survenue de fractures et d’évènements cardiovasculaires chez des patients en insuffisance rénale chronique modérée. Pour ce faire, ils mesureront les niveaux de marqueurs propres aux cellules du tissu osseux, en plus de marqueurs du métabolisme osseux et des marqueurs biochimiques additionnels. En somme, ce projet permettra de mettre en évidence le rôle des marqueurs du tissu osseux dans le développement des anomalies vasculaires et osseuses issues d’insuffisance rénale chronique. À long terme, leurs résultats permettront de mieux cibler les patients présentant des risques de complications vasculaires et osseuses issues d’insuffisance rénale chronique et de développer des traitements ciblés.

Étude génétique de la sténose aortique Chercheur : Dr. George Thanassoulis

La sténose aortique (SA) se manifeste lorsque la valve aortique du cœur se rétrécit. Cela empêche l'ouverture complète de la valve et réduit le flux sanguin du cœur dans l'artère principale et vers le reste du corps. Malgré les conséquences majeures de la SA, aucune étude génétique clinique à grande échelle n'a encore été réalisée. La connaissance des déterminants génétiques de la SA contribuerait à expliquer les mécanismes biologiques menant au développement de maladies des valves cardiaques. Dr Thanassoulis et son équipe cherche à valider les résultats récents d'une étude sur la calcification valvulaire aortique dans une étude cas-témoins clinique de SA et à identifier de nouvelles variantes génétiques associées à la SA. Leur projet permettra de découvrir de nouvelles variantes génétiques communes associées à la SA pouvant mener à une meilleure compréhension de la biologie secondaire de la SA et fournir de futures perspectives sur la prévention de cette maladie.

Évaluation des variations génétiques associées au syndrome héréditaire de prédisposition au cancer dans la population canadienne-française Chercheur : Dr. William Foulkes

Une personne atteinte de syndromes héréditaires de prédisposition au cancer peut développer un ou plusieurs cancers à un jeune âge, et même avoir des antécédents familiaux de cancer. La population canadienne-française du Québec est une population unique avec un contexte génétique spécifique, différentes mutations dans plusieurs gènes et des changements spécifiques à la population. La population canadienne-française est largement sous-étudiée, malgré l’accès public aux bases de données génomiques. Cela pose des défis dans l'analyse des mutations génétiques potentiellement pathogènes identifiées.

L'équipe du Dr Foulkes recrute fréquemment, auprès des Cliniques de Cancers Héréditaires à Montréal, des personnes et des familles avec des antécédents de cancer pouvant avoir un syndrome héréditaire de prédisposition au cancer mais sans cause génétique. Son objectif est de constituer un groupe témoin sans antécédent personnel ou familial de cancer afin de comparer et d'identifier les mutations génétiques pour d'autres cas canadiens-français.

Ce projet vise à identifier de nouveaux gènes pouvant aider au diagnostic du cancer, et à fournir de l'information sur la relation entre le type de cancer et les mutations génétiques associées au syndrome héréditaire de prédisposition au cancer dans la population canadienne-française.

Analyses génétiques des maladies cardiométaboliques au sein de la cohorte de CARTaGENE Chercheur : Dr. Guillaume Lettre

Grâce aux améliorations technologiques, il est maintenant possible de chercher dans l’ADN les sites qui varient entre participants à des centaines de milliers d’endroits, appelés SNPs pour « single nucleotide polymorphisms ». Le Dr. Lettre et son équipe utiliseront des approches statistiques afin d’identifier des associations entre les gènes et maladies dans la cohorte CARTaGENE. Les phénotypes d’intérêts porteront sur les caractères cardiométaboliques (ex. lipides sanguins, infarctus du myocarde, hypertension, diabètes), anthropométriques (ex. taille, indice de masse corporel, obésité), et sanguins (ex. globules rouges, globules blancs, plaquettes). Ces résultats permettront de tracer un profil génétique de ces traits dans la population québécoise. De plus, ils permettront d'optimiser la prédiction génétique et d'évaluer le potentiel de certains gènes comme outils thérapeutiques.

Trouble du sommeil paradoxal et progression de la maladie de Parkinson Chercheur : Dr. Ziv Gan-Or

Le trouble du sommeil paradoxal (RBD) est l’un des nombreux troubles du sommeil se caractérisant par la perte d’inhibition des muscles volontaires lors du sommeil paradoxal. Cela signifie que les personnes atteintes de RBD exécutent leurs rêves. Il a été prouvé que les patients ayant reçu un diagnostic de RBD pouvaient, 10 à 12 ans plus tard, développer l'une des trois maladies suivantes : la maladie de Parkinson, la démence à corps de Lewy et l'atrophie multisystématisée. Dr Gan-Or et son équipe ont assemblé la plus grande cohorte de personnes atteintes de RBD au monde et effectuent une étude d'association à l'échelle du génome. Au sein de cette cohorte, environ la moitié des patients atteints de RBD sont francophones ou franco-canadiens, d’autres ont la maladie de Parkinson et le reste représente principalement des témoins. L’équipe du Dr. Gan-Or a l'intention d'identifier les facteurs génétiques associés au RBD et à la maladie de Parkinson tout en évaluant le rôle de la génétique dans le taux et le type de progression des maladies mentionnées précédemment.

Facteurs génétiques des troubles du sommeil Chercheur : Dr. Simon Warby

Les troubles du sommeil sont généralement plutôt communs. Une meilleure compréhension de la génétique responsable d’un sommeil normal ou perturbé est essentiel pour identifier de nouveaux traitements aux troubles du sommeil. Bien que des études antérieures aient démontré une source héréditaire aux troubles du sommeil, peu de liens génétiques ont été clairement établit. Dr Warby vise à identifier de nouvelles causes génétiques associées spécifiquement à l'insomnie et à la durée du sommeil.

2016

Suivi génomique de la schizophrénie et du trouble bipolaire dans les familles de l'est du Québec Chercheur : Dr. Michel Maziade

Bien que les études génétiques polyvalentes représentent une approche prometteuse pour étudier la génétique des maladies complexes, elles n’expliquent pas la plupart des risques génétiques sous-jacents de la schizophrénie et du trouble bipolaire. Le but du projet est d'identifier les gènes responsables de ces risques chez les participants de l'Est du Québec faisant l'objet d'un suivi. Ce projet est également complémentaire à des études génétiques polyvalentes internationales réalisées sur un grand nombre de sujets non apparentés. Ensemble, ces projets visent à identifier des gènes à faible effet ainsi que des gènes apparentés moins fréquents mais dont les impacts sont plus importants.

Analyse génétique du transcriptome mitochondrial Chercheur : Dr. Alan Hodgkinson

Les mitochondries présentes dans nos cellules sont impliquées dans plusieurs processus biologiques fondamentaux. La génétique et la fonction des mitochondries sont impliquées dans différentes maladies. Malgré cela, nous ne connaissons que très peu de choses sur les variations génétiques des mitochondries à l’échelle de la population et si elles influencent le développement de maladies. Ce projet vise d’abord à identifier les différences dans la génétique, l'expression génique et le traitement des mitochondries, puis d'identifier les signaux génétiques et moléculaires associés grâce à des tests de diagnostic. Ce travail améliorera grandement la compréhension des mécanismes influençant les processus mitochondriaux à travers la population.

Manque de sommeil et santé mentale: facteurs de risque indépendants ou aggravants pour les maladies cardiaques Chercheur : Dr. Norbert Schmitz

Les problèmes de santé mentale et le manque de sommeil représentent des facteurs de risque importants dans le développement de maladies cardiaques. La santé mentale et le manque de sommeil sont toutefois très souvent interreliés. L'objectif de cette étude est de déterminer si le manque de sommeil et un problème de santé mentale sont des facteurs de risque indépendants d'une maladie cardiaque incidente.

L'incidence des maladies cardiaques permettra de comparer six groupes : a) pas de dépression et sommeil de durée normale; b) pas de dépression et sommeil de courte durée; c) pas de dépression et sommeil de longue durée; d) dépression et sommeil de durée normale; e) dépression et sommeil de courte durée; et f) dépression et sommeil de longue durée. Les analyses ci-dessus seront répétées avec l’anxiété comme paramètre pris en compte avec la durée du sommeil. La taille de l’échantillon de données provenant de CARTaGENE fournira une puissance suffisante pour les analyses mentionnées. De plus, l’évaluation détaillée des variables de risque pourra être liées aux mesures de toute variable d'intérêt spécifique aux maladies cardiaques.

Décrypter la base génétique du syndrome des jambes sans repos Chercheur : Dr. Guy Rouleau

Le syndrome des jambes sans repos est un trouble sensoriel et physique commun caractérisé par une sensation anormale et une envie de bouger les jambes, généralement avant de dormir. Bien que la génétique représente un facteur majeur dans la progression du syndrome des jambes sans repos, la cause de ce syndrome qui touche 5 à 15% de la population nord-américaine demeure méconnue. Présentement, six gènes sont connus pour être associés au risque du syndrome des jambes sans repos, et la possibilité d’en hériter est de 70%.

En participant à une étude génétique internationale, le Dr. Rouleau et son équipe ont pour but d'identifier les facteurs de risque génétiques associés à une augmentation ou à une diminution du risque du syndrome des jambes sans repos. La plateforme CARTaGENE leur permettra d'atteindre leur objectif et de développer davantage les connaissances sur la cause génétique du syndrome des jambes sans repos.

Étude du rôle prédicteur de la pression aortique centrale dans la survenue d’incidents cardiovasculaires Chercheur : Dr. Rémi Goupil

La pression artérielle centrale et la rigidité artérielle sont des indicateurs indépendants des incidents cardiovasculaires chez les patients à haut risque dont les paramètres de dynamique sanguine sont plus élevés. Cependant, en raison de données manquantes ou non concluantes, des incertitudes subsistent quant à l'importance (i) de la pression artérielle centrale chez les individus à faible risque et de (ii) la raideur artérielle. Par exemple, une analyse récente a montré que l’augmentation de cet indice était indépendamment associé à une augmentation des maladies cardiovasculaires et des décès. Cette analyse comprenait toutefois de petites études de courte durée (<5 ans) avec une forte proportion de patients atteints de diverses maladies. Les résultats de cette étude sèment la confusion et empêche l'utilisation des paramètres de dynamique sanguine dans l'évaluation des risques cardiovasculaires. Notre hypothèse consiste à relier les paramètres de dynamique sanguine centrale à des événements cardiovasculaires indésirables, et ce, indépendamment de la pression artérielle périphérique dans la population générale. Notre objectif est donc d'évaluer et de comparer l'impact de l’accroissement des paramètres de dynamique sanguine centrale et périphérique sur les événements cardiovasculaires. Les données de la cohorte populationnelle de CARTaGENE et les bases de données médico-administratives nous permettront d’atteindre cet objectif. Cette étude sera la première à démontrer que l'utilisation des paramètres de la dynamique sanguine centrale peuvent améliorer la prédiction du risque cardiovasculaire dans la population générale.

2015

L’Alliance canadienne cœurs et cerveaux sains : Élaboration de profils de santé communautaire et de services de santé Chercheur : Dr. Jack Tu

L' « Alliance canadienne cœurs et cerveaux sains », ci-après appelée l'Alliance, a pour but d’améliorer la compréhension de l'impact des facteurs individuels, socio-économiques et autres facteurs environnementaux menant à des maladies cardiaques et vasculaires.

Les participants ont été évalués à l'aide de questionnaires, de mesures physiques, d'IRM et d'échantillons de sang. En outre, l'étude a examiné le rôle des facteurs de risque de base et individuels tels que l'environnement, l'activité physique, la nutrition et le tabagisme, ainsi que le capital social et les liens sociaux sur le développement des maladies cardiovasculaires. L'accès aux données de CARTaGENE a été demandé afin de créer des profils de santé et des services de santé pour les communautés de la province de Québec. Les données du questionnaire de base CARTaGENE ont été couplées aux bases de données administratives de la RAMQ et de MED-ECHO afin de fournir une riche source de données pour étudier la relation entre les facteurs de risque (dépistage, gestion), les comportements de santé, l'accès et l'utilisation des services de santé. Les données démographiques de base, ainsi que les données des indicateurs, ont été utilisées pour créer les profils de la communauté. Des profils similaires ont été créés pour d'autres collectivités au Canada en utilisant des données comparables pour étudier les causes du dysfonctionnement cardiovasculaire et les variations géographiques de l'incidence des maladies cardiovasculaires.

Efficacité comparative de médicaments utilisés dans le contrôle du diabète et de l'hypertension Chercheur : Dr. Sasha Bernatsky

À la demande de Santé Canada, d'importantes lacunes dans les connaissances sur la sécurité et l'efficacité de divers médicaments et d'autres parties à la réglementation doivent être comblées. Pour répondre à ces questions, Dre Bernatsky et son équipe utiliseront une approche combinée comprenant à la fois des données de cohorte cliniques et des données administratives. Le premier objectif de ce projet est d'évaluer si l'utilisation de médicaments psychotropes (inhibiteurs sélectifs de la réabsorption de la sérotonine ou de la noradrénaline) est associée au risque de fracture. Le deuxième objectif de ce projet est d'étudier l'efficacité comparative des traitements antihypertenseurs chez les personnes âgées sans diabète, en se concentrant sur la monothérapie thiazidique par rapport aux autres monothérapies. Enfin, ce projet évaluera l'innocuité à court terme et l'efficacité comparative d'un analogue de l'insuline par rapport à un dérivé naturel en étudiant le risque d'hypoglycémie.

Association entre le régime végétarien, le syndrome métabolique, l’obésité et l’inflammation Chercheur : Dr. Isabel Fortier

Le syndrome métabolique regroupe cinq facteurs de risque (hypertension, glycémie élevée, taux élevé de triglycérides, faible cholestérol HDL et tour de taille élevé) associés à un risque accru de maladie cardiaque, d'accident vasculaire cérébral et de diabète. La recherche sur l'obésité métaboliquement saine (individus obèses sans anomalies métaboliques liées à l'obésité) a montré que les personnes obèses ne présentent pas toujours des profils caractéristiques du syndrome métabolique. L'alimentation et la nutrition sont des facteurs liés au mode de vie dont l'effet sur le syndrome métabolique et l'obésité métaboliquement saine ne sont pas bien compris. Certaines recherches ont montré des associations entre des types d'aliments spécifiques et des modèles alimentaires avec des conditions pathologiques. Cependant, la relation entre un régime végétarien et les facteurs de risque du syndrome métabolique ou l'inflammation est moins connue. Ce projet vise à explorer les associations entre l'adhésion à un régime végétarien et la fréquence du syndrome métabolique, de micro-inflammation et d'obésité métaboliquement saine.

Cette étude utilisera des données recueillies par plusieurs études européennes et canadiennes pour examiner ces associations, bénéficiant ainsi d'une très grande puissance statistique; facilitant la détection des effets à l'intérieur des cohortes participantes et entre celles-ci.

Étude de biomarqueurs sanguins prédictifs de la maladie pulmonaire obstructive chronique Chercheur : Dr. Elisabeth MacNamara

La maladie pulmonaire obstructive chronique (MPOC) est une maladie progressive qui se caractérise par une perte de la fonction pulmonaire, entraînant un essoufflement, une mauvaise qualité de vie, une perte de productivité et un taux de mortalité élevé. Les patients atteints de MPOC subissent fréquemment des exacerbations aiguës (EAMPOC), c'est-à-dire des crises pulmonaires, au cours desquelles l'essoufflement, la toux et la production de mucosités augmentent considérablement, entraînant des admissions aux urgences et des hospitalisations. L'EAMPOC peut être gérée efficacement si elle est identifiée et traitée rapidement, mais les symptômes d'une EAMPOC s’apparent souvent à ceux d'autres conditions courantes telles que l'insuffisance cardiaque, la pneumonie et la grippe. En absence de tests pouvant séparer EAMPOC de ces conditions, les médecins ont du mal à diagnostiquer avec précision l'EAMPOC de manière précoce, où les traitements médicamenteux sont plus efficaces, le diagnostic peut être retardé ou même incorrect, auquel un traitement inapproprié sera administré.

Le but de ce projet est d'améliorer les soins aux patients atteints de MPOC en développant de nouveaux tests sanguins qui aideront à identifier les patients à haut risque d'EAMPOC et ceux aux stades précoces d'EAMPOC. Les médecins pourront utiliser ces tests pour prévenir ou traiter l'EAMPOC.

L’équipe du Dr. ManNamara a déjà identifié des marqueurs prometteurs capables de prédire et de diagnostiquer l'EAMPOC à partir d'une simple prise de sang. Les échantillons de participants de CARTaGENE permettraient de valider ces biomarqueurs.

Identification des gènes impliqués dans la scoliose idiopathique chez l'adolescent Chercheur : Dr. Alain Moreau

La scoliose idiopathique chez l'adolescent (AIS) est une maladie génétique complexe commune. Les cas les plus graves d’AIS surviennent chez les femmes (90%) et leurs causes génétiques demeurent obscures. Des études épidémiologiques d'antécédents familiaux et sur des jumeaux ont permis de démontrer que l’AIS avait une composante génétique. Le Dr. Moreau et son équipe ont étudié la contribution des mutations communes à l'AIS grâce à une vaste étude du génome. Ils espèrent déceler de fortes associations dans la cohorte canadienne-française en raison de la réduction de la diversité de la population et de la fréquence supérieure de la maladie.

Évaluation de la maladie vasculaire coronarienne chez les patients à haut risque cardiovasculaire dans la cohorte de CARTaGENE Chercheur : Dr. Thao Huynh

Des études ont démontré que le niveau de cholestérol-lipides à faible densité (LDL-C) est un facteur prédictif des maladies cardiovasculaires, des décès et des coûts médicaux. Ce problème est mis en évidence chez les patients présentant un risque élevé d'accident cardiovasculaire. Les lignes directrices canadiennes sur la dyslipidémie soulignent que ces patients devraient être encadrés pour abaisser le taux de LDL-C et réduire leur risque cardiovasculaire. Une réduction du taux de LDL-C grâce à des changements de mode de vie et à des médicaments peut réduire le risque d'événement cardiovasculaire récurrent.

L'objectif principal de ce projet est d'évaluer l'occurrence de patients à risque cardiovasculaire élevé dans la cohorte CARTaGENE, représentative de la population québécoise. Les caractéristiques de base, le profil médicamenteux et la récurrence des événements cardiovasculaires seront également déterminés. En plus de ces facteurs, l'objectif secondaire de ce projet est d'évaluer l'histoire familiale, l'impact économique et l'utilisation des ressources de soins de santé de la sous-population à risque cardiovasculaire élevé. Ce projet aidera à mieux comprendre le fardeau que représente la population à haut risque cardiovasculaire.

Surveillance systématique simultanée des voies hormonales dans le trouble bipolaire Chercheur : Dr. Dajana Vuckovic

Deux grands réseaux hormonaux régulateurs dans le système nerveux central sont impliqués dans les pathologies du trouble bipolaire. De nombreux facteurs externes tels que le sommeil, le stress, le rythme quotidien affectent leurs activités. Le Dr Vuckovic et cette équipe croient en la nécessité de surveiller simultanément le statut de ces deux réseaux afin d'obtenir les données les plus utiles sur le plan clinique pour soutenir le diagnostic du patient et la réponse au traitement. Pour ce faire, ils mesureront les concentrations de métabolites importants impliqués dans les troubles bipolaires et en comparant leurs niveaux à ceux de la population témoin et souffrant de troubles de l'humeur connexes (dépression majeure et schizophrénie).

2014

Identification des facteurs comportementaux, métaboliques ou mentaux pouvant favoriser le diabète de type 2 Chercheur : Dr. Norbert Schmitz

Le diabète de type 2 est l'une des maladies chroniques les plus courantes qui continue d'augmenter en nombre et en importance. Des anomalies métaboliques, telles que l'obésité, une pression artérielle élevée, des taux de sucre non contrôlés, une inflammation systémique, un cholestérol à lipoprotéines de haute densité (HDL) et des triglycérides indésirables sont des facteurs de risque importants pour le diabète de type 2. De récentes recherches suggèrent que la dépression associée à des anomalies métaboliques, identifiée comme dépression métabolique, pourrait représenter un syndrome psycho-métabolique distinct. La cooccurrence de ces deux conditions pourrait augmenter le risque de développer le diabète de type 2. Ce projet évaluera l'interaction entre la dépression et les anomalies métaboliques sur l'incidence du diabète de type 2 dans la cohorte de CARTaGENE. Une meilleure compréhension des associations et interactions entre la dépression, les anomalies métaboliques et les facteurs comportementaux pourrait mener à l’identification des individus à haut risque de développer le diabète de type 2. Ces résultats pourraient avoir un impact considérable sur le développement de stratégies efficaces en prévention et traitement du diabète.

Régulation de l’expression de récepteur d’hormone de croissance au cours du développement Chercheur : Dr. Cynthia Goodyer

Le Dr Goodyer étudie le rôle du récepteur de l'hormone de croissance humaine au cours du développement. Plus précisément, son équipe a déjà étudié les caractéristiques des régions de l'ADN (nucléotide simple et polymorphismes) qui régulent l'expression génique du récepteur de l'hormone de croissance, au sein d’enfants de petite taille idiopathique et d’adultes témoins. En utilisant l'ADN génomique de la cohorte de CARTaGENE, ce projet validerait les différences obtenues dans une cohorte beaucoup plus grande d'adultes de petite taille idiopathique.

Étude génétique du syndrome métabolique Chercheur : Dr. Pavel Hamet

L'étude post-MONICA est une enquête démographique portant sur l’occurrence et le traitement des facteurs de risque cardiovasculaires dans la population générale de la République tchèque. Le but du projet dirigé par Dr. Hamet est de reproduire les résultats de l'étude génomique de la cohorte de découverte post-MONICA tchèque dans la cohorte de CARTaGENE et d'effectuer une étude d'association pangénomique des principales composantes du score du syndrome métabolique. Parmi les individus tchèques, nous avons sélectionné ceux avec le syndrome métabolique associé avec une augmentation de l'albuminurie. Nous les avons appariés selon l'âge et le sexe aux deux groupes témoins : 1. les individus ne présentant pas de syndrome métabolique ni d'augmentation de l'albuminurie, 2. les individus présentant les critères identiques à ceux du syndrome métabolique mais sans augmentation de l'albuminurie. Les proportions d'albumine, de créatinine et du ratio d’albumine/créatinine urinaire seront analysées chez les Canadiens français de la cohorte de CARTaGENE et une analyse combinée des données regroupées sera effectuée.

Étude génétique de la rhinosinusite chronique Chercheur : Dr. Martin Desrosiers

La rhinosinusite chronique (RSC) est une maladie inflammatoire des voies respiratoires supérieures. Malgré son importance, la RSC est associée à l’inflammation de la muqueuse interagissant avec le groupe bactérien normal de notre corps. Cependant, les facteurs conférant une susceptibilité au développement de la maladie demeurent inconnus.

Le Dr Desrosiers et son équipe croient que des études génétiques permettront d’identifier des variations et des mécanismes impliqués dans le développement de la RSC. Cette équipe a déjà identifié des gènes candidats et des voies de signalisation associées à la RSC et ayant un impact fonctionnel sur les biomarqueurs ou la démographie. L’utilisation de la cohorte génotypée de CARTaGENE comme population témoin confirmera les observations déjà réalisées et permettra d'identifier de nouveaux mécanismes impliqués dans la RSC et qui pourront être validés dans divers modèles transactionnels.

2013

Compréhension des interactions entre l’environnement et la progression des maladies cardiovasculaires Chercheur : Dr. Philip Awadalla

L’impact des facteurs environnementaux et génétiques sur le métabolisme sont largement inconnues. Ils sont pourtant directement liés à la biologie de plusieurs maladies chroniques chez les populations vieillissantes, comme l’obésité et les maladies cardiovasculaires. Le projet proposé par le Dr. Awadalla vise à améliorer la compréhension des mécanismes à travers lesquels l’environnement interagit avec les gènes pour définir la progression des maladies cardiovasculaires. Ceci permettra en suite d’identifier des biomarqueurs génétiques des maladies cardiovasculaires au sein de la population du Québec ainsi que leurs modulateurs environnementaux.  

Plateforme d'innovation en génomique des scolioses pédiatriques : des gènes aux tests diagnostiques complets Chercheur : Dr. Alain Moreau

La scoliose de l'adolescent est une déformation tridimensionnelle de la colonne vertébrale qui touche 1 à 3% de la population pédiatrique âgée de 10 à 18 ans. La scoliose de l’adolescent présente un spectre de manifestations cliniques très large, allant des formes légères non évolutives aux formes sévères nécessitant le plus souvent une opération chirurgicale. Des outils pronostics doivent être développés pour anticiper l’apparition d'une scoliose progressive chez l’adolescent, et proposer une approche thérapeutique préventive plus adaptée aux patients. Dans cette optique, une approche biochimique a été développée au laboratoire du Dr. Moreau. Pour le moment, il est possible de regrouper les patients en trois groupes distincts pour lesquels la pathologie se transmet de façon héréditaire, en fonction de l’intensité du défaut fonctionnel observé. Cette approche étant lourde et coûteuse, il apparait nécessaire de développer un test génétique. L’objectif de ce projet est de valider les marqueurs génétiques définissant la signature spécifique de chacun des trois groupes identifiés par le Dr. Moreau et son équipe, afin de mettre au point un test génétique abordable.

Dissection moléculaire des cardiopathies congénitales dans la population canadienne-française Chercheur : Dr. Gregor Andelfinger

Ce projet vise à explorer l’origine génétique de la cardiopathie congénitale, la deuxième cause la plus fréquente de mortalité infantile au Québec. Les facteurs génétiques sous-jacents à la plupart des malformations cardiaques complexes demeurent largement inconnus. Le recrutement de familles de taille suffisante a été une étape limitante dans l'exploration génétique de ce trait complexe. Récemment, le Dr Andelfinger et son équipe ont identifié une famille nombreuse dans la région du Lac St-Jean où plusieurs hommes sont atteints de cardiopathie congénitale. L'analyse subséquente a abouti à l'identification d'une région génomique sur le chromosome X. Ils ont également identifié des mutations dans les gènes du collagène jouant un rôle important dans le développement et la maintenance des valves cardiaques.

La disponibilité de la cohorte contrôle de CARTaGENE a contribué à identifier des variantes génétiques rares, propres à la population canadienne-française, mais pas aux cardiopathies congénitales. La nature de la maladie suggère que les variantes génétiques augmentant le risque de cardiopathie congénitale ont été sélectionnées au cours de l'évolution. La population fondatrice unique du Québec pourrait fournir un aperçu du rôle des gènes identiques et aider à identifier les groupes de gènes rares et communs porteurs de mutations de la maladie. Les résultats de ce projet aideront à informer d'autres études génétiques, en particulier celles ciblant les phénotypes cardiovasculaires.

Prévalence de l’insuffisance rénale chronique dans la cohorte CARTaGENE Chercheur : Dr. François Madore

L’insuffisance rénale chronique représente un problème de santé publique très répandu. Cette pathologie est définie par la présence de dommages structurels ou fonctionnels causant une diminution de la fonction rénale pendant plus de trois mois. Les maladies rénales chroniques sont courantes dans la population québécoise, mais les personnes atteintes ignorent souvent leur condition.

L’objectif de ce projet est d’évaluer la prévalence de la maladie rénale dans la cohorte CARTaGENE. Les recherches du Dr Madore ont montré que seulement 8% des participants de CARTaGENE atteints d’insuffisance rénale chronique sont informé de leur condition. Cette étude montre les conséquences du sous-diagnostic des maladies rénales chroniques au Québec en particulier en ce qui concerne l’identification des facteurs de risque, la gestion des traitements et l’éducation des patients.

2012

Étude du risque de fracture osseuse associé à la prise de médicaments psychotropes Chercheur : Dr. Sasha Bernatsky

Des études antérieures suggèrent que la dépression peut être associée à un risque d'ostéoporose et de fractures. Le Dr Bernatsky et son équipe veulent évaluer si l'utilisation de médicaments affectant l'état mental, est associée à un risque de fracture. Ils utiliseront les données de CARTaGENE pour identifier un groupe d'individus exposés à des médicaments psychotropes, ainsi qu'un groupe témoin composé de sujets non exposés. Les résultats seront établis grâce au couplage de données administratives telle que les dossiers de facturation et d'hospitalisation des médecins.

Développement d’une plateforme pour le diagnostic moléculaire du syndrome de Zellweger au Québec Chercheur : Dr. Luigi Bouchard

Le syndrome de Zellweger est une maladie génétique rare à transmission latente. Il se manifeste habituellement en période néonatale par des troubles neurologiques sévères et la dysfonction de plusieurs organes. Le décès survient habituellement au cours de la première année de vie. Malgré la diversité génétique au niveau mondial, l’équipe du Dr. Bouchard a identifié une mutation dans un gène chez tous les patients diagnostiqués au cours des 20 dernières années au Saguenay‐Lac‐St‐Jean. De plus, trois autres mutations ont également été identifiées au Québec.

Cette étude permettra d’accroître nos connaissances sur la génétique du syndrome de Zellweger au Québec et de développer un test de dépistage moléculaire pour accroître les options de reproduction des familles touchées. Ce projet permettra aussi d’établir la proportion de personnes porteuses de ces mutations dans les différentes régions du Québec. Enfin, cette étude permettra de générer les données probantes nécessaires au processus d’évaluation d’un dépistage populationnel volontaire des porteurs au Saguenay‐Lac‐St‐Jean.

Analyse des caractéristiques généalogiques des participants de la cohorte CARTaGENE Chercheur : Dr. Marc Tremblay

Grâce aux reconstructions généalogiques, Dr. Tremblay et son équipe a pour objectif de tracer un portrait démographique et génétique des participants de CARTaGENE recrutés durant la phase A. L’analyse de ces généalogies permettra notamment de caractériser et de comparer les échantillons provenant des quatre régions enquêtées (Montréal, Québec, Sherbrooke et Saguenay). Plusieurs paramètres seront investigués afin de fournir l’information la plus complète et utile possible sur les particularités démo-génétiques des populations concernées. En outre, les généalogies seront jumelées avec d’autres données de l’enquête se rapportant aux mêmes individus, ce qui constitue un aspect particulièrement intéressant et novateur. En effet, ce sera la première fois que de telles données seront disponibles pour un si grand échantillon de la population québécoise. Les résultats escomptés permettront de mieux caractériser l’origine des individus dans chaque région ainsi que leur parcours migratoire, ce qui aidera par la suite à dépeindre plus finement l’évolution récente des bassins génétiques régionaux.

Impact de la pollution de l’air sur la réponse immunitaire associée à l’arthrite rhumatoïde Chercheur : Dr. Sasha Bernatsky

Le projet de recherche du Dr Bernatsky vise à établir un lien entre la pollution de l'air (particules fines et dioxyde de soufre) et la réaction auto-immune pouvant mener à la polyarthrite rhumatoïde. Les chercheurs ont trouvé une association statistiquement significative entre les niveaux d'exposition à la pollution de l'air et les niveaux d'anticorps mesurés dans les échantillons de participants de CARTaGENE. Ces résultats renforcent les initiatives visant à améliorer la qualité de l'air et à réduire le fardeau des maladies environnementales chroniques.

Étude de l’accumulation de mutations génétiques néfastes chez les populations en expansion spatiale Chercheur : Dr. Laurent Excoffier

De nouveaux résultats suggèrent que les populations en expansion spatiale vont accumuler des mutations néfastes à un taux plus élevé que des populations stationnaires. La sélection naturelle s’avèrerait inefficace dans les petites populations situées au front de l’expansion. Cette accumulation de mutations est appelée fardeau d’expansion. Certaines régions du Québec comme le Saguenay-Lac-St-Jean ont connu des expansions spatiales. Des analyses généalogiques récentes ont entre autre révélé que la majorité des ancêtres des gens du Saguenay-Lac-St-Jean avait vécu sur les fronts d’expansions et que ceux-ci avaient laissé une plus grande contribution génétique qui pourrait être partiellement dû au fardeau d’expansion. Il semble donc que l’analyse de la diversité génomique d’individus du Saguenay-Lac-St-Jean ou d’autres régions ayant connu des expansions récentes offrirait une opportunité unique pour tester nos prédictions théoriques.  

L’équipe du Dr. Excoffier vise à démontrer que les individus dont les ancêtres ont évolué sur un front de colonisation ont accumulé un plus grand nombre de mutations néfastes que les autres. Ces résultats permettraient d’expliquer autrement la fréquence élevée de certaines maladies récessives dans des régions récemment peuplées (comme au Saguenay-Lac-St-Jean ou en Finlande).

Conséquences médicales de l’intégration chromosomique du virus de l’herpès humain 6 Chercheur : Dr. Louis Flamand

Le virus de l’herpès humain 6 possède une remarquable particularité qui le distingue des autres virus d’herpès humains. En effet, 1% de la population mondiale possède une intégration chromosomique du virus de l’herpès humain 6 dans chacune des cellules de leur corps. Cette altération génétique se transmet donc de génération en génération telle un gène. Les mécanismes et les conséquences d’une telle intégration demeurent inconnus, mais les personnes présentant l’intégration de ce virus sont deux fois plus représentées dans les cohortes malades. L’objectif de ce projet est de déterminer la contribution de l’intégration chromosomique du virus de l’herpès humain 6 et de son site d’intégration, dans le but de cibler des cohortes sujettes à ces maladies.

2010

Prévalence de l’insuffisance rénale chronique dans la cohorte CARTaGENE Chercheur : Dr. François Madore

L’insuffisance rénale chronique représente un problème de santé publique très répandu. Cette pathologie est définie par la présence de dommages structurels ou fonctionnels causant une diminution de la fonction rénale pendant plus de trois mois. Les maladies rénales chroniques sont courantes dans la population québécoise, mais peu de données existent chez les personnes d’âge moyen. 

L’objectif de ce projet est d’évaluer la prévalence de l’insuffisance rénale chronique dans la cohorte CARTaGENE. Dr. Madore et son équipe aimerait avoir une meilleure idée de l’importance de la maladie dans une population d’individus d’âge moyen particulièrement à risque de développer la maladie et ainsi comparer les résultats avec la prévalence de la maladie ailleurs dans le monde.

2009

Relation entre les profils métaboliques urinaires et l’exposition au méthylmercure Chercheur : Dr. Pierre Ayotte

L’analyse des métabolites dans les liquides biologiques permet de mieux connaître les changements générés par la maladie ou par des expositions à des substances toxiques. Le projet du Dr. Ayotte a pour objectif principal d’identifier le profil des métabolites présents dans l’urine des populations autochtones suite à la consommation de méthylmercure dans le poisson. Ce projet permettra de mieux comprendre les impacts d’une exposition chronique au méthylmercure, et de vérifier l’approche scientifique utilisée dans le cadre d’une grande cohorte populationnelle comme CARTaGENE.